A Toulouse, le Club Z'EST se penche sur le modèle économique des start-up

Naïo Technologies
Un des robots agricoles de Naïo Technologies.


Fondé en 2016, le Club Z’EST rassemble les entreprises de l’Est toulousain (de Saint-Jory à Labège), soit quarante membres et partenaires couvrant les activités industrielles, commerciales et les services aux entreprises et particuliers.

L'expérience de six start-up

Le club organise le 11 juin  à 18h30 à l'Espace Cobalt, à Toulouse, une soirée-conférence sur le thème "Convergence Start-up & Entreprise : quel modèle économique ?" Six start-up et entreprises occitanes témoigneront à cette occasion de la manière dont elles ont innové tant sur le plan économique que managérial. Seront ainsi présentes :

> Eva, qui veut proposer des taxis volants en plein Tokyo en 2019. Olivier Le Lann, créateur d'Eva dont la production est installée à Francazal, reviendra sur la manière dont il a concrétisé son idée et compte répondre à une forte demande du marché asiatique et des Emirats Arabes Unis, où les grandes villes très encombrées favorisent l'émergence du taxi aérien autonome.

France Ginseng. Son dirigeant, Sylvain Latapie, et son président, Yannick Jauzion, expliqueront comment la phase d'incubation lui a permis de mettre au point la mise en culture locale du Ginseng.

> Syntony, spécialiste de la géolocalisation. Son directeur général, Christian Bec, rendra compte de la manière, dont il entend révolutionner le marché de la géolocalisation avec une solution inédite sur le marché. Celle-ci permet entre autres  la localisation des appels d'urgence dans les stations de métro, mais aussi dans les tunnels, à partir de n'importe quel smartphone et sans recours à une application dédiée.

> Syselec. Son directeur, Fabrice Castes, présentera la nouvelle orientation qu'il souhaite donner dans le domaine de la cybersécurité à ce spécialiste du câblage d'armoires électriques et de la fabrication de cartes électroniques. Syselec s'apprête à commercialiser des clés USB et disques durs ultra-sécurisés.

Naïo Technologies. En trois levées de fonds, Naïo Technologies et ses robots destinés au monde de l'agriculture, est devenue une gamme de produits sur un marché identifié. Son co-fondateur, Aymeric Barthes, expliquera comment Naïo Technologies a basculé du statut de start-up à celui d'entreprise reconnue sur son marché.

Claude Onesta en invité d'honneur

Les dirigeants des entreprises de TERRELL (ingénierie pluridisciplinaire appliquée à l'architecture) et ARTAL (infrastructure spatiales, applications spatiales, intégration visuelle) présenteront pour leur part leurs projets de co-innovation menés avec les start-up.

Enfin, la soirée, qui mettra en avant la Région Occitanie, Toulouse Métropole, Nubbo, IRDI et BPOC, aura un invité de marque : Claude Onesta, sélectionneur de l'équipe de France de Handball et chargé de mission « à la performance » en vue des JO 2024.

Dirigeants d'entreprise, fondateurs de start-up et entrepreneurs peuvent s'inscrire en ligne.

0 commentaires: