#BalanceTonPorc : bilan d’un an de bataille contre le harcèlement sexuel sur Twitter



Le 5 octobre 2017 démarrait l'affaire Weinstein, du nom de ce producteur phare d'Hollywood accusé de harcèlement et d'agressions sexuels et de viol par des centaines de femmes. Le 13 octobre suivant, en France, la journaliste Sandra Muller raconte sur Twitter comment un homme l’a agressée et elle exhorte les autres femmes à en faire de même en témoignant avec le hashtag #BalanceTonPorc.

"#BalanceTonPorc est lancé en plein pendant l’affaire Weinstein, 8 jours après le hashtag #MyHarveyWeinstein qui initie le mouvement. La version anglo-saxonne de #BalanceTonPorc ne tardera pas à naître sur Twitter, puisque deux jours après #BalanceTonPorc, l’actrice Alyssa Milano lance #Metoo", rappelle la socicété Visibrain, spécialisée dans la veille sur les réseaux sociaux.

Un an après ce mouvement mondial fde libération de la paroles des femmes, Visibrain tire justement  le bilan de #BalanceTonPorc sur Twitter. Le mouvement s'est traduit par :
- 931 240 tweets publiés sur #BalanceTonPorc et 18 millions pour sa version anglaise #MeToo
- 292 946 personnes ont utilisé ce hashtag dont 47% d’hommes
- l'utilisation de #BalanceTonPorc dans le monde entier


Une libération de la parole bien tangible


"En 2017 deux fois plus de tweets concernant les agressions et le harcèlement sexuel ont été publiés par rapport à 2016. L’analyse sémantique des messages publiés sur #BalanceTonPorc permet également de voir que des expressions fortes comme "main entre les jambes", "harcèlement sexuel", "agression" sont récurrentes. Le terme qui revient le plus souvent est celui de "plainte", cité dans plus de 45 000 tweets. Ce qui corrobore l'objectif initial du mouvement à savoir encourager les victimes de violences à parler et in fine à porter plainte", analyse Visibrain.

Le tweet le plus partagé sur #BalanceTonPorc (20 529 retweets et 10 511 likes) est celui d’une femme qui raconte l’agression dont elle a été victime et contre laquelle elle a porté plainte.



La parole libérée a donc mené jusqu’à l’action de porter plainte. Toutefois, en analysant bien cette déclaration sur Twitter nous apprenons que la police n’a pas donné suite à la déposition.

A l’instar du tweet ci-après, 1% des tweets publiés sur le hashtag #BalanceTonPorc, soit plus de 91 000 messages, dénoncent une « faille dans le système judiciaire français ».


Le soutien des hommes au mouvement


 47% des tweets publiés sur le hashtag #BalanceTonPorc ont été publiés par des hommes, a observé Visibrain. "La lutte contre les violences sexuelles est le combat de tous, nombreux sont les hommes qui l’ont compris et ont utilisé le hashtag pour témoigner leur soutien. Ci-dessous les tweets publiés par des hommes qui ont été les plus partagés sur Twitter."






0 commentaires: