7 Français sur 10 utilisent le paiement sans contact


visa

Va-t-on vers la fin de l'argent liquide ? En tout cas les Français utilisent de plus en plus le paiement sans contact, que ce soit avec leur carte bancaire ou avec leur smartphone à en croire un sondage OpinionWay pour VeraCash, société qui propose un compte en ligne adossé à des métaux précieux physiques.

Parmi les principaux points du sondage, plus de deux tiers des Français déclarent qu’ils utilisaient déjà le paiement sans contact avant la pandémie (68%) mais plus de la moitié des utilisateurs rapporte avoir eu davantage recours à ce monde de paiement avec la crise sanitaire (57%). 

Monnaie et chèques en baisse

Le paiement par mobile s’est également accru. Un Français sur dix déclare qu’il l’utilisait avant la crise (11%) et parmi ceux qui l’utilisaient, la moitié estime l’avoir fait davantage pendant la crise, surtout parmi des personnes, qui peuvent se permettre de s’offrir la technologie, plus âgées et plus aisées. Il est vrai qu'ApplePay et GooglePay ont désormais noué des partenariats avec la majorité des banques françaises.

Les pièces de monnaie quant à elles sont utilisées par moins de six Français sur dix (58%) et seuls 44% utilisent encore des chèques.

La crise sanitaire a donc boosté l'utilisation du sans contact dont le plafond de paiement a été relevé le 11 mai dernier, passant de 30 à 50 euros (80% des transactions effectuées par carte bancaire s’élèvent en général à 50 euros.). "Suite à ce changement, au mois de juin, on constate que la croissance des paiements sans contact a atteint 120% en valeur (versus 76% en 2019) et 59% en volume (versus 60% en 2019)", explique Synalcom. Le paiement via smartphone, plus sécurisé, bénéficie de plafonds plus élevés.

Encore des freins

Il existe toutefois encore des freins à l'adoption du sans contact. D'abord l’impossibilité de réaliser une transaction de plus de 50 euros, mais aussi le fait qu'un nombre d’opérations successives en sans contact à ne pas dépasser qui varie selon les banques.

"Le deuxième frein est en lien avec les dysfonctionnements de ce mode de paiement. En effet, le sans contact ne fonctionne pas toujours, il arrive que l’opération échoue et que les consommateurs soient dans l’obligation de taper leur code sur le lecteur de carte bancaire pour que la transaction soit réussie. En général, il s’agit d’une sécurité dans le cas où la carte se ferait voler", précise Synalcom.

veracash


0 commentaires: