"La téléphonie 3G ouvre une nouvelle ère"

Bousculés par les associations de consommateurs, notamment l’UFC-Que Choisir, et par les amendes infligées par le Conseil de la concurrence, les opérateurs de téléphonie mobile ont été réunis sous l’égide du ministre de l’Industrie François Loos, pour réfléchir aux réponses à apporter à leurs abonnés. Après deux réunions, 21 propositions ont ainsi été formulées le 20 mars dernier. SFR, 2e opérateur français, vient de mettre en place plusieurs d’entre elles ce mercredi 12 avril, comme l’a confirmé à La Dépêche du Midi Bertrand Le Marec, directeur régional SFR-Sud ouest.

Des gestes pour les consommateurs
Parmi les nouvelles mesures mises en place : la liberté du choix de l’abonnement; la portabilité du numéro d’un opérateur à l’autre (réduite de 2 à 1 mois), la possibilité, pour 49 €, d’acheter un téléphone basique pour remplacer celui volé ou perdu ; la baisse du prix des SMS (20 % de SMS en plus dans les forfaits ou 0,03 € de baisse sur le prépayé) ; enfin le prix du déblocage (désimlockage) du téléphone qui passe de 114 € à 65€. « Nous répondions déjà sur certains points mais nous voulons aller plus loin car SFR veut être opérateur de référence », explique Bertrand Le Marec.
Des investissements importants sur les réseaux 2G et 3G
Outre le soin apporté à leur relation clients, les opérateurs de téléphonie mobile poursuivent d’ambitieuses politiques d’investissements dans leurs réseaux de 2e et 3e générations, c’est-à-dire ceux des téléphones GSM classiques (avec le GPRS et l’Edge) et ceux des téléphones haut débit (UMTS, HSPDA). « Pour le GSM, nous avons lancé en 2003 un programme Zones Blanches qui est clairement un programme d’aménagement du territoire et non un programme commercial », indique M. Le Marec. De fait ce programme qui vise à résorber, en partenariat avec les conseils généraux, les zones où le portable ne passe pas, apporte peu de recettes à SFR. Le programme Zones Blanches sera achevé en 2007. « A cette date, 97 % de la population de Midi-Pyrénées sera couverte », précise le directeur. Concernant la téléphonie 3G, véritable enjeu des mois et années à venir, les investissements sont colossaux : 3 milliards d’euros sur dix ans pour SFR. « Nous avons une longueur d’avance avec 1,2 million de clients. La 3G est pour nous un axe prioritaire car elle va apporter un vrai confort de vie tant pour les entreprises que pour le grand public», assure Bertrand Le Marec. « On est à l’aube d’une ère nouvelle avec laquelle vont apparaître de nouveaux services », explique le directeur régional de SFR.
Les services du futur
Parmi ceux-ci, la télévision sur mobile à la carte, qui sera un complément de la TNT sur les portables pour recevoir des émissions spécifiques ou en différé. La géolocalisation, c’est-à-dire la possibilité de localiser un portable pour, par exemple, signaler sur son écran des commerces proches. Enfin, de nombreuses applications feront appel à l’appareil photo incorporé dans les téléphones : achats de ticket de métro, information sur une automobile dont on vient de photographier le logo, etc. On n’a donc encore rien vu…

0 commentaires: