Toulouse décode avec Mobulles


Rendre la ville interactive afin d'améliorer la qualité de vie des étudiants comme des autres citoyens ? Telle était la feuille de route du jury régional qui a eu la lourde tâche de trouver, parmi une cinquantaine de projets candidats, le lauréat du premier concours SFR Jeunes talents innovation, dont « La Dépêche du Midi » était partenaire. Hier au Capitole, Catherine Guien, maire-adjointe en charge de l'Innovation, et Jérôme Richez, directeur des relations extérieures de SFR, ont remis le trophée à Lætitia Gazel-Anthoine, fondatrice de la jeune start-up parisienne Connecthings, pour son projet Mobulles. Un projet particulièrement novateur, qui va permettre à la ville de rose d'être la première en France à déployer à grande échelle la technologie flashcode.

Ces codes barre d'un nouveau genre (lire encadré) vont essaimer dans la ville début octobre prochain, à la faveur d'une semaine internationale de l'innovation, partie prenante du Grand projet Ville numérique de Toulouse.

Durant l'été, des flashcodes seront déployés en ville avec quatre thématiques : transport, quartier, culture, transport. Derrière chaque flashcode, un contenu spécifique d'informations pratiques qui pourra être affiché sur n'importe quel téléphone portable. Prioritairement destinée à la jeunesse, étudiante ou non, l'information par flashcode peut bien sûr s'adresser à tous les Toulousains comme aux gens de passage. D'ici l'été, la Ville va cogiter sur les contenus qui pourront être actualisés régulièrement tandis que Connecthings apportera son savoir-faire.

« Mobulles correspond bien à la vision de l'innovation qu'a SFR, c'est-à-dire une innovation qui s'adresse au plus grand nombre et non à une élite », estime Jérôme Richez, bluffé par la qualité des candidats en lice à Toulouse mais aussi à Bordeaux et Nantes, les deux autres villes où le concours s'est déroulé.

Pour Catherine Guien, le projet Mobulles s'inscrit parfaitement dans la politique de la ville en direction de la jeunesse et des étudiants, mais également dans celle en faveur d'un aménagement urbain plus respectueux de la cité. « Avec ce projet utile, innovant et accessible, nous apportons de l'information, nous créons du lien sans rajouter de bornes interactives ou de mobilier urbain supplémentaire. »

Le flashcode, comment ça marche ?
Le code barre 2D ou flashcode est un code barre de forme carrée, en deux dimensions, qui contient des informations cryptées qui peuvent être lues, décodées et interprétées par les téléphones mobiles. Concrètement, il suffit de prendre en photo avec son mobile un tel code pour que le téléphone - tous les modèles sont compatibles une fois dotés d'un petit logiciel - se connecte à internet pour rappatrier des informations géolocalisées (informations spécifiques à un lieu, horaires de passages d'un bus, etc.) On pourra à terme trouver des flashcodes dans la rue, dans des boutiques, dans des magazines, etc.

0 commentaires: