Son iPhone lui éclate à la figure


Voilà une affaire, révélée mardi par La Provence, dont Apple se serait sans doute bien passé et dont on ne sait pas encore si elle va affecter le succès de l'iPhone, son téléphone vedette vendu en France à plus de 1,3 million d'exemplaires. Romain, un jeune homme de 18 ans habitant Aix-en-Provence, a été atteint à l'œil par un morceau de verre, après l'éclatement de l'écran de l'iPhone de sa petite amie Delphine.
« Vendredi, l'appareil a commencé à faire du bruit, une espèce de crépitement insolite et comme on fait bêtement dans ces cas-là, on le prend en main et on regarde de plus près. À ce moment-là, le verre de l'iPhone s'est fissuré et des morceaux ont été projetés en l'air », a expliqué la mère du jeune Romain au site internet de SVM Mac.
Le jeune homme a reçu un petit morceau de verre dans l'œil. « Je lui ai immédiatement enlevé et le lundi matin, un ophtalmo n'a constaté aucune séquelle », a expliqué Marie-Dominique Kolega, médecin à Aix-en-Provence.
Lundi matin, la mère de famille a contacté le service client d'Apple, qui, selon elle, a mis en doute sa version après l'avoir fraîchement accueillie ; et n'a pas proposé un remplacement de l'appareil, acheté il y a deux mois. « Que Apple fasse celui qui n'est au courant de rien, ça me dépasse, je trouve cela inadmissible ! », explique Mme Kolega qui va prendre conseil auprès d'un avocat et envisage de porter plainte. Sollicitée par la presse, la firme à la pomme s'est refusée à tout commentaire.
Ce nouvel incident avec l'un de ses produits - le premier concernant un iPhone - tombe au plus mal pour Apple, qui a essuyé la semaine dernière un flot de critiques pour sa gestion d'une affaire similaire.
Ken Stanborough, un habitant de Liverpool, a entendu un « bruit sifflant » sortant de l'iPod Touch de sa fille de 11 ans Ellie. Il a alors jeté à l'extérieur de sa maison le baladeur d'Apple qui a dégagé de la fumée et a explosé 30 secondes plus tard. Apple aurait alors proposé à Ellie et ses parents de rembourser intégralement le baladeur à condition qu'ils signent une clause de confidentialité. Les parents ont refusé. L'affaire a fait grand bruit sur internet tant pour dénoncer les pratiques commerciales de la société de Steve Jobs que pour s'inquiéter de la sûreté des appareils.

Faut-il avoir peur des produits Apple ?
Affichant malgré la crise une insolente santé financière - sa capitalisation boursière a été multipliée par 12 en 5 ans pour s'établir à 154 milliards de dollars, devant celle de Google - Apple, qui surfe sur le succès de l'iPhone et de ses ordinateurs portables MacBook, semble perdre tous ses moyens pour régler les incidents concernant ses produits et tente à chaque fois d'en limiter la portée médiatique. Baigné dans le culte du secret imposé par Steve Jobs, Apple essuie donc logiquement les critiques. Pour autant faut-il avoir peur des produits d'Apple ? En regard du nombre d'exemplaires vendus (200 millions de baladeurs), les incidents constituent une goutte d'eau. La chaîne de télé américaine « Kiro7 » a mené pendant 7 mois une enquête difficile pour pouvoir compulser quelque 800 pages de la Consumer Product Safety Commission, la commission américaine de sécurité des produits. Celle-ci a comptabilisé 15 incidents concernant des iPod qui s'enflamment. La plupart du temps, une surchauffe de la batterie au lithium-ion serait à l'origine de l'incident. De nombreux constructeurs (Sony, Dell, etc.) sont eux aussi confrontés à des séries de batteries défectueuses nécessitant des rappels massifs. Sur son site internet, Apple, conscient des problèmes de batteries indique que si l'on constate des signes de surchauffe (décoloration, déformation), il faut contacter son service AppleCare.

0 commentaires: