Télé en numérique, ça se complique

Pourrez-vous regarder les Guignols ce mercredi 13 octobre sur Canal+ ? Si vous n’êtes pas passé à la TNT, vous serez privé de PPD... Car Canal + donne aujourd’hui le top départ du basculement de la diffusion des programmes de l’analogique vers le numérique pour deux régions du Grand Sud, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. La région Aquitaine a déjà franchi le pas le 6 mai dernier. Le changement de mode de diffusion de la chaîne payante – mais qui concerne aussi tous les programmes en clair – constitue une répétition générale de ce qui se passera l’année prochaine avec le basculement de toutes les grandes chaînes. TF1, M6, les chaînes publiques de France Télévisions ne seront plus diffusées qu’en numérique à compter du 29 mars 2011 pour l’Aquitaine, du 8 novembre 2011 pour Midi-Pyrénées et du 29 novembre 2011 pour Languedoc-Roussillon.

Zones d’ombres

Un calendrier régional choisi volontairement par l’État – les États-Unis ont eux basculé d’un coup en totalité – pour permettre un passage en douceur. Si les régions comme l’Alsace, la Bretagne ont globalement réussi leur passage, en Midi-Pyrénées, il pourrait y avoir quelques complications en raison du relief.
Les zones d’ombres du numériques pourraient être paradoxalement plus nombreuses que lorsque la diffusion se faisait en analogique. Car avec le numérique, c’est tout ou rien ; ou l’on a l’image ou l’on ne l’a pas, il n’y a pas d’entre-deux avec une image dégradée.
De fait, ceux des Midi-Pyrénéens qui recevaient mal, par exemple France 3, pourraient ne plus rien recevoir du tout. Un problème qui va concerner les zones montagneuses. L’Association des élus de montage (Anem) tout comme la Région Midi-Pyrénées ont d’ores et déjà interpellé le gouvernement ; Martin Malvy a ainsi demandé en juillet au Premier ministre de mieux recenser les zones d’ombres en vue de trouver des solutions, par exemple l’extension du nombre de personnes éligibles au fonds d’aide national.
Mais les téléspectateurs qui disposent de tout le matériel nécessaire (télé TNT ou télé avec adaptateur hertzien), qui résident dans des zones couvertes et qui captaient jusqu’à présent parfaitement les chaînes de la TNT, pourraient eux aussi subir quelques tracas. Car après le basculement en numérique, il faut remettre en mémoire toutes les chaînes, les fréquences de diffusion ayant changé avec l’apparition de nouveaux canaux. Et c’est parfois là que l’on s’aperçoit que l’antenne collective de l’immeuble ou de la maison n’est pas assez récente…
Pour l’heure, six régions en, France sont passées au tout numérique et les problèmes n’ont concernés que 1% des foyers.

Inquiétude chez les seniors
Le passage à la télé numérique vire parfois au cauchemar pour les personnes âgées. Habituées pour la majorité d’entre elles à disposer des six grandes chaînes nationales sur leur poste de télévision, les promesses de la TNT d’avoir plus de chaînes avec une meilleure qualité d’image et de son ne se vérifient pas toujours.
Dans le Lot, à Vire-sur-Lot, Sabine a décidé d’offrir à sa mère, âgée de 85 ans, un adaptateur TNT à brancher sur son téléviseur. « Alors qu’elle recevait parfaitement les programmes régionaux de France 3 Midi-Pyrénées, elle a découvert qu’avec sa nouvelle installation elle ne pouvait plus regarder que les programmes de France 3 Aquitaine », raconte sa fille à La Dépêche. « Je suis allée me renseigner auprès de l’antenniste qui m’a dit que d’autres clients recevaient France 3 Auvergne. C’est une histoire de relais et il semble ne pas y avoir de solution. » Résultat : la mamie lotoise a tout débranché pour revenir à son installation analogique en attendant le basculement de novembre 2011. À Rodez, Charles re, contre aussi des problèmes. « J’ai acheté un écran plat à l’occasion de la coupe du monde. Un antenniste a remplacé ma vieille antenne râteau par une nouvelle. L’installation marche bien mais je constate parfois une pixellisation ou un gel de l’image très agaçants. Heureusement qu’il reste l’analogique en attendant un changement de relais », explique le Ruthénois.
Au-delà des soucis de réception, les seniors se heurtent aussi à la complexité des appareils. « J’ai entraîné ma mère toute une matinée à manier la télécommande qui est trop petite et vraiment pas ergonomique », explique Sabine.
France Télé Numérique, l’organisme public créé pour accompagner les Français vers le tout numérique, l’a bien compris, qui a pris une série de mesures pour les seniors : intervention gratuite à domicile pour les plus de 70 ans ou dont le taux d’incapacité permanente est supérieur à 80 % et qui reçoivent uniquement les chaînes analogiques ; assistance téléphonique (du lundi au samedi, de 8 à 21 heures au 0970 818 818 ou www.tousaunumerique.fr) ; aides financières à l’équipement et à l’antenne.

Antennes, adaptateurs TNT, téléviseurs : gare aux arnaques
Les changements de technologies sont souvent l’occasion pour quelques petits malins de profiter de l’ignorance du grand public pour monter des arnaques. Le basculement de la télévision au tout numérique est l’occasion pour les mafrats de tenter d’arnaquer les plus vulnérables des téléspectateurs en leur vendre à prix d’or des équipements inadaptés ou parfaitement inutiles. Pour limiter les abus, le groupement France Télé Numéruque propose aux antennistes, distributeurs et revendeurs-installateurs d’adhérer à une charte de bonne conduite. « L’idée, c’est que les signataires s’engagent à fournir aux consommateurs une information loyale, à leur proposer des produits premiers prix et des prestations à des tarifs conventionnés raisonnables », soulignait Pierre Costanzo, responsable technique de France Télé Numérique, interrogé par la très vigilante association UFC-Que Choisir.
Bien organiser ses linéaires, procéder dans la mesure du possible à des démonstrations sur les modalités de branchement des différents équipements (adaptateur, TV, décodeur, box), de raccordements des appareils périphériques (TV, magnétoscope, etc.) sont quelques uns des engagements de la charte.

0 commentaires: