French Tech : la labellisation confirmée pour Toulouse et Montpellier



Ce lundi 25 juillet 2016, Toulouse s'est vu renouveler par Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, et Axelle Lemaire, Secrétaire d'État au Numérique, le label French Tech. Celui-ci, décerné en novembre 2014, place la métropole toulousaine dans le réseau national des 13 métropoles qui vont porter l'innovation au niveau international, s'est félicité la Métropole toulousaine dans un communiqué.

Toulouse a également candidaté pour être membre de cinq réseaux thématiques et les cinq lui ont été accordés : Edtech Entertainment, IoT// hardware // manufacturing, Healthtech, Retail et Cleantech // Mobility.
Un réseau thématique réunit plusieurs entrepreneurs et startups dynamiques autour d'un domaine d'expertise pour porter une démarche collective aux niveaux national et international.

« Je suis très heureux de cette labellisation French Tech confirmée pour Toulouse et des réseaux thématiques qui nous ont été attribués. Je félicite Bertrand Serp, Vice-Président de Toulouse Métropole délégué à l'économie numérique, et Philippe Coste, Directeur Délégué French Tech Toulouse, qui ont su, avec le Sicoval et le soutien de la Région, valoriser notre écosystème riche et dynamique. Je félicite également tous les acteurs économiques tels Digital Place, IOT Valley, Ekito et La Mêlée qui s'impliquent dans la démarche French Tech et ont porté les candidatures aux réseaux thématiques. Faire partie de ce réseau national des métropoles numériques labellisées permet de favoriser le développement des entreprises du secteur et de dynamiser l'emploi dans une filière innovante.

Quatre startups de notre territoire ont déjà obtenu le Pass French Tech : Myfeelback, Adveez, Audiogaming et Delair Tech et trois accélérateurs toulousains ont été retenus pour accueillir des startups étrangères : le Bizlab d'Airbus, le Connected Camp de l'IOT Valley et Ekito.

Selon une étude menée par l'observatoire Trendeo, publiée en juin 2016, Toulouse est la 2e ville française (après Paris) où l'implantation de startups depuis 2014 est la plus élevée. Cette étude confirme bien le potentiel de cette filière à Toulouse et nous continuerons à impulser fortement notre savoir-faire toulousain à l'échelle nationale et internationale » a déclaré Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse Métropole et Maire de Toulouse.

Montpellier aussi

Du côté de Montpellier aussi, le label French Tech a été confirmé. Montpellier a également été choisie pour participer à sept des huit réseaux thématiques en place par Bercy dans les domaines suivants : HealhTech (santé) ; IoT (objets connectés) ; FinTech (secteur financier) ; Security Privacy (sécurité des données) ; FoodTech (alimentation) ; EdTech & Entertainement (Enseignement et Divertissement).

La présidente de la Région, Carole Delga, s'est félicitée du renouvellement des labels : " C'est une excellente nouvelle pour l'écosystème numérique de Toulouse et de Montpellier. Ces deux labellisations sont d'abord une récompense pour la qualité et les performances du travail partenarial mené par les équipes qui, à Toulouse et à Montpellier, travaillent sur ces filières d'avenir. C'est aussi un formidable atout pour créer une dynamique sur l'ensemble du territoire de l'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, pour développer l'emploi et apporter un plus grand rayonnement et une meilleure lisibilité à nos entreprises, au plan national et international.
Avec 9 800 entreprises dans le secteur représentant 46 300 emplois, deux clusters numériques, des incubateurs de premier plan et nos deux métropoles labellisées « French Tech », la Région dispose d'un potentiel exceptionnel en matière de numérique. Je souhaite faire de cette filière le moteur de la compétitivité et de l'excellence économique de notre territoire, en accompagnant toutes les initiatives qui contribueront à favoriser l'innovation et la structuration de cette filière d'avenir."


Accélérateur : il soutient les startups et permet d'accélérer leur maturation. La startup est coachée par un mentor et peut bénéficier d'investissements financiers. Certains accélérateurs privés entrent au capital de startups accompagnées.
Pass French Tech : c'est le programme destiné à soutenir les entreprises d'hypercroissance, qui bénéficient alors de services premium.


0 commentaires: