Elections européennes : les hackers russes multiplient les tentatives de piratage

europarlement
Le Parlement européen.


FireEye., le spécialiste de la sécurité réseau, a identifié des activités de cyber-espionnage de deux groupes de cyber-menaces russes ciblant plusieurs gouvernements européens en amont des élections à venir en 2019. Les activités observées, toujours en cours, se concentrent sur des états membres de l’OTAN et se sont intensifiées de manière significative depuis la mi-2018.

Organisations gouvernementales européennes et médias ciblés

FireEye pense que les deux groupes responsables de ces activités, « APT28 » et « Sandworm Team », sont tous deux sponsorisés par l’état russe. En plus du ciblage d’organisations gouvernementales européennes, les deux groupes ont également ciblé des organes de presse en France et en Allemagne, des groupes politiques d’opposition en Russie, et des organisations LGBT ayant des liens avec la Russie.

La méthode d’attaque initiale la plus couramment utilisée est le ‘spear phishing’ (harponnage), c’est à dire l’envoi d’emails à des cibles spécifiques les incitant à cliquer sur un lien ou un attachement malicieux, donnant accès à un document infecté ou un faux site web utilisé pour voler des mots de passe. Pour accroître leurs chances de succès, les attaquants enregistrent et utilisent des noms de domaine similaires à ceux qui sont régulièrement utilisés par leurs cibles. Par exemple, des cibles au sein de gouvernements européens ont reçu des emails contenant des liens menant des sites ressemblant à des sites gouvernementaux légitimes. Ils affichent également un expéditeur apparaissant comme légitime. Ces emails peuvent en outre inciter leurs cibles à cliquer sur un lien pour changer leur mot de passe, partageant ainsi leurs identifiants avec l’attaquant.

Les élections européennes créent une large surface d’attaques pour des hackers

"Les deux groupes peuvent essayer d’avoir accès aux réseaux ciblés afin de récolter des informations qui permettront à la Russie de prendre des décisions politiques plus efficaces, ou afin d’extraire des données qui pourraient nuire à un candidat ou un parti politique particulier en amont des élections européennes," a déclaré Benjamin Read, Senior Manager of Cyber Espionage Analysis chez FireEye. "Le lien entre cette activité et les élections européennes à venir doit encore être confirmé, mais les multiples systèmes de votation et partis politiques impliqués dans les élections créent une large surface d’attaques pour des hackers."

0 commentaires: