Coronavirus : la carte de la peur sur Google

coronavirus


Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'épidémie de Covid-19 est désormais considérée comme une pandémie, touchant tous les pays du monde. SEMrush, spécialiste mondial du Marketing digital, s'est intéressée aux recherches réalisées sur le moteur de recherche Google à l'échelle mondiale : dans quels pays les internautes font-ils le plus de recherches sur le virus ? Quels pays semblent les plus inquiets ?

Méthodologie : pour chaque pays, SEMrush comptabilise les recherches effectuées sur Google en janvier et février 2020.

coronavirus


Recherches web sur Google : le point par continent

Selon les données SEMrush, les populations des pays occidentaux - Europe, Amérique du Nord, Australie - font beaucoup de recherches sur le sujet. A noter que, si Google est leader mondial des moteurs de recherche en 2020, il est interdit en Chine (les internautes chinois utilisant Baidu, qui reste l'un des moteurs de recherche les plus plébiscités en Asie) et moins utilisé en Russie au profit de Yandex.

Sur le continent américain, les internautes des Etats-Unis réalisent le plus de requêtes autour du Coronavirus depuis le début de l'année (160 800 000 recherches en 2020). En Europe, les internautes Allemands sont les plus actifs sur le sujet (39 504 000 requêtes). Sur le continent africain, l'Afrique du Sud réalise le plus grand nombre de recherches (3 552 000 requêtes). Concernant l'Océanie, les internautes Australiens semblent les plus préoccupés sur le web (17 664 000 requêtes sur Google). Enfin, en Asie, sur Google, c'est l'Inde qui enregistre le plus de requêtes avec 26 400 000 recherches du « coronavirus » en 2020.

Les pays anglo-saxons très inquiets malgré un faible nombre de cas

Les Etats-Unis sont le pays qui effectue le plus de requête sur le sujet (160 800 000 recherches depuis le début de l'année), ce qui s'explique en partie par sa population plus importante que les autres pays occidentaux... Un nombre de recherches qui peut toutefois surprendre vu le nombre de cas relativement modeste (1.312 ce jeudi 12 mars, selon les chiffres du Center for Systems Science and Engineering de la Johns Hopkins University).

C'est également le cas pour le Royaume-Uni : moins de 500 cas détectés à ce jour mais les internautes anglais ont réalisé 26 400 000 recherches du mot coronavirus depuis le début de l'année. Soit autant que les internautes Français et Italiens, durement touchés par le virus. Les britanniques auraient-ils perdu leur fameux flegme ?

Les pays du monde les plus inquiets sur Google (au-dessus d'un million de recherches web en 2020) :
  • Les Etats-Unis : 160 800 000
  • Allemagne 39 504 000
  • Brésil 32 304 000
  • Canada : 26 400 000
  • France : 26 400 000
  • Inde : 26 400 000
  • Italie : 26 400 000
  • Royaume-Uni : 26 400 000
  • Australie : 17 664 000
  • Mexique : 17 664 000
  • Espagne : 14 480 000
  • Argentine : 7 920 000
  • Pays-Bas 7 920 000
  • Colombie 6 480 000
  • Philippines : 6 480 000
  • Turquie 6 480 000
  • Chilie : 5 280 000
  • Suède : 5 280 000
  • Autriche : 4 344 000
  • Malaisie : 4 344 000
  • Belgique 3 552 000
  • Indonésie : 3 552 000
  • Pérou : 3 552 000
  • Afrique du Sud : 3 552 000
  • Suisse : 3 552 000
  • Portugal : 2 904 000
  • Irelande : 2 376 000
  • Nouvelle-Zélande 2 376 000
  • Pakistan 2 376 000
  • Roumanie : 2 376 000
  • Singapour : 2 376 000
  • Emirats : 2 376 000
  • Pays-Bas 1 980 360
  • Danemark : 1 944 000
  • Equateur : 1 944 000
  • Venezuela : 1 944 000
  • Norvège : 1 588 800
  • Thailande 1 588 800
  • République Tchèque 1 300 800
  • Finlande : 1 300 800
  • Hongrie : 1 300 800
  • Japon 1 300 800
  • Pologne : 1 300 800
  • Sri-lanka 1 300 800
  • Vietnam : 1 300 800
  • Croatie 1 065 600
  • Hong-Kong 1 065 600
  • Nigeria : 1 065 600

0 commentaires: