Antennes 5G : le député Joël Aviragnet interpelle Barbara Pompili

 

antenne5G

Alors que le déploiement des antennes 5G se poursuit en France et en Occitanie où l'on comptait fin janvier 1535 antennes, le député PS de Haute-Garonne Joëtl Aviragnet interpelle la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili via une question écrite.

"Les différents opérateurs de réseaux mobiles implantent chacun des antennes-relais sur différents terrains afin d'obtenir la meilleure couverture possible. Cette situation entraîne une multiplication des installations, qui portent atteinte au paysage et peuvent provoquer des craintes et des mécontentements de la part des habitants des communes concernées", estime le député qui déplore l'absence de mutualisation des antennes entre les opérateurs. Orange par exemple a décidé fin janvier de "mettre fin aux discussions" avec Free sur le partage du réseau 5G.

Élargir le pouvoir des maires

Joël Aviragnet aborde ensuite le pouvoir des maires quant aux antennes. "Les maires des territoires concernés ne disposent d'aucun pouvoir de contrôle ni d'autorisation concernant ces installations ; la compétence du maire est complètement inactive lorsque l'implantation est projetée sur un domaine privé", déplore le député qui souhaiterait "savoir s'il est envisageable d'élargir les compétences des maires pour leur permettre d'exercer en responsabilité les arbitrages entre les exigences d’aménagement du territoire et celles de préservation de l'environnement." Pour le parlementaire, "cette compétence leur permettra d'associer la population et de redonner aux collectivités locales la maîtrise de ces implantations."

0 commentaires: