Noël numérique : un lapin au pied du sapin


Guide numérique 2008 - À côté des ordinateurs, appareils photos ou consoles, peut-on faire un Noël numérique plus abordable? La réponse est oui avec la multitude de gadgets en vente sur internet. Et le choix est vaste entre toutes les clés USB fantaisie ou tous les gadgets que l'on peut connecter à son PC, du chauffe tasse au lanceur de minimissiles… Mais certains gadgets sont plus ingénieux que d'autres. C'est le cas du Nabaztag (www.nabaztag.com), que propose le français Violet, pionnier des objets connectés à internet. Ce petit lapin se connecte en Wifi au réseau de la maison. Paramétrable sur le site internet du constructeur, le lapin, qu'il faut baptiser, hérite d'un profil à partir duquel on programme une multitude d'actions. Le lapin peut vous servir de réveil, puis vous donner la météo du jour avec ses lumières LED ou en parlant. Il peut vous lire les dernières informations ou diffuser n'importe quel podcast. Il peut diffuser les messages et musiques que vos amis vous envoient par internet et il peut être jumelé avec un autre lapin. Si vous faites bouger les oreilles de l'un, celles de l'autre bougeront aussi. Depuis la 2e version, baptisée Nabaztag/Tag (130 €), le lapin réagit aux puces RFID. Par exemple, si vous agitez devant le lapin votre porte-clés muni d'un autocollant RFID, le Nabaztag/tag peut envoyer un e-mail à vos proches les informant que vous êtes rentré. Et pour ceux qui sont allergiques aux lapins, Violet va commercialiser Mirror, un élégant petit plateau vide-poches livré avec des étiquettes RFID. Du lapin électronique au lapin en peluche, il n'y a qu'un pas que franchit WebKinz (www.webkinz-france.com).

En achetant l'un des animaux proposés (chien, grenouille, etc.) on obtient un code secret qui permet d'accéder, sur internet, à la version électronique de la peluche. Cette dernière évolue alors sur une plateforme analogue au monde virtuel SecondLife. Créées par Ganz, les peluches Webkinz ont déjà conquis l'Amérique en étant élues meilleur jouet aux États-Unis et au Canada.

0 commentaires: