Free invite Google dans sa mini box



On ne saura pas si c'est le fruit du hasard mais 24 heures après la conférence de presse d'Apple qui a dévoilé lundi 9 mars au soir sa montre connectée, Xavier Niel – souvent présenté comme un Steve Jobs français – avait invité in extremis les journalistes ce mardi 10 mars à 9 heures au siège d'Iliad, la maison mère de Free, pour «une petite surprise.» Une annonce qui avait affolé la bourse : Numericable-SFR avait chuté de 9,7 %, Orange de 5,7 %, Iliad de 4 % et Bouygues de 3,5 %. Et sur les réseaux sociaux les pronostics allaient bon train sur une relance de la guerre des prix dans l'internet fixe et mobile. Le trublion des télécoms n'avait-il pas laissé entendre qu'il voulait «tout péter» avec un forfait à 10 € pour tuer la concurrence et notamment Bouygues télécom et SFR ?




Une box mini qui en fait un max

Ce mardi, Xavier Niel n'a pas sonné le début d'une nouvelle bataille des tarifs mais annoncé le renouvellement de sa box internet d'entrée de gamme. La Crystal est désormais remplacée par un modèle cinq fois plus petit dénommé Free Box mini 4K. Mais la taille de ce petit boîtier est loin d'être le signe d'une box au rabais, tout au contraire. En effet, cette box mini regorge d'innovations au premier rang desquelles le fait qu'elle soit la première à fonctionner avec AndroidTV, le système mis au point par Google avec lequel Free a travaillé pendant un an. «On a décidé de faire entrer Google dans la maison. On met Google dans notre Box. C'est le premier équipement non Google au monde qui intègre la Google TV», s'est félicité Xavier Niel, seul sur scène pour présenter son nouveau «bébé». Avec Android TV, l'utilisateur peut accéder à un magasin d'applications comme sur son smartphone.

Autres innovations de cette box compatible ADSL et fibre : elle est la première à pouvoir diffuser des contenus – encore très rares – en ultra haute définition k ; elle est la première aussi à embarquer la technologie Google Cast qui permet de diffuser depuis un mobile, une tablette ou un ordinateur des contenus (photos, vidéos, etc.) directement sur le téléviseur.

Free a surtout particulièrement soigné la télécommande qui devient «intelligente». Celle-ci, qui fonctionne en Bluetooth, est, en effet, dotée d'un micro pour être commandée à la voix. Elle «permet de parler à votre box» et elle «vous conseillera des séries, des films ou des émissions suivant vos demandes», a détaillé Xavier Niel en présentant cette fonction de recommandation.

Cette nouvelle Freebox mini 4K est disponible à 29,90 € par mois pour les nouveaux abonnés en zone dégroupée et dans les zones fibrées par Free. Elle est également disponible pour les détenteurs de la box haut de gamme, la Révolution, qui voudraient un second boîtier TV chez eux. Ils pourront se la procurer pour 1,99 € par mois.

Xavier Niel, dont le groupe Iliad doit présenter ses résultats jeudi, répond donc à l'offensive payante de Bouygues sur l'ADSL fixe non par une guerre des prix mais par une bataille technologique. Avec sa box mini et en attendant la 7e version de sa grande box en fin d'année, Free, l'inventeur de la box, conserve, d'évidence, le leadership en termes d'innovations.

Les forfaits mobiles évoluent
Nombreux sont ceux qui attendaient que soit dévoilé hier un smartphone compatible 4G avec la marque Free. Celui-ci semble repoussé s'il voit jamais le jour. A la place, Xavier Niel a fait évoluer très légèrement ses forfaits. «Jusqu'à présent, un abonné Freebox pouvait bénéficier d'une réduction de 4 €/mois sur deux forfaits maximum. Désormais, cette réduction tarifaire est étendue à deux forfaits supplémentaires et permet ainsi du tarif préférentiel (15,99 €/mois au lieu de 19,99 €/mois) pour un même abonnement Freebox.»

0 commentaires: