Réouverture des commerces : quand le numérique se mobilise

 

ticket

Retrouver ses commerçants préférés et préparer les cadeaux de Noël : chacun l’espérait et c’est désormais possible dès ce samedi. Mais dans quelles conditions sanitaires pourrons-nous aller faire nos achats ?

"Les Français ont besoin d’être rassurés par la capacité des commerçants à délivrer des expériences efficaces", indique un récent sondage BVA EPISTO. "Au-delà d’assurer le respect des gestes barrières (un basique incontournable pour 49 %), les Français sont en attente de solutions qui permettront de les rassurer et de mieux gérer l’affluence en point de vente, comme proposer des solutions d’encaissement sur la zone de vente pour éviter le monde en caisse (37 %), élargir les horaires d’ouverture (32 %) ou encore les informer sur le temps d’attente avant d’entrer en magasin une fois sur place (27 %)."

Pour mettre en place ces nouveaux parcours clients bien différents de ceux que nous connaissions avant l’épidémie, nombre d’innovateurs se mobilisent.

Plusieurs start-up de la French Tech Toulouse ont ainsi fait des propositions pour les commerces. Beaucoup concernent la création de boutiques en ligne, de solutions simples de paiement sur internet ou de présentation innovante de leurs produits. Parmi les start-up occitanes mobilisées on peut citer Ysyone (boutique en ligne), Izidore (pour les magasins de meubles), Unicorner, INSPI 3D ou encore Lyra (solution de paiement clé en main). Pole Star propose NAO® Safe & Covid-19, une solution de badges ou bracelets remis à l’accueil pour apporter toutes les garanties sur le respect des mesures barrières (alerte distanciation sociale, alertes surdensité, etc.).

File d’attente virtuelle

Mais la principale demande des commerces concerne les files d’attente : avec un nombre limité de clients dans la boutique, comment éviter de voir une foule agglutinée devant l’entrée ? Plusieurs start-up ont trouvé la solution avec la file d’attente virtuelle. Concrètement, lorsqu’un client veut entrer dans un magasin, il scanne avec son smartphone un QR Code collé sur la vitrine du commerce. En retour, un numéro lui est attribué et il sait combien de personnes sont avant lui. Il peut donc profiter de ce temps d’attente pour faire autre chose et il sera alerté par une alarme lorsque ce sera son tour d’entrer dans la boutique.

La start-up nîmoise Ubip.me a créé une application de gestion de file d’attente sécurisée et anonyme à télécharger. La société héraultaise ESII a imaginé aussi une solution. Le client n’a rien à installer et peut même programmer son passage dans l’établissement dans un créneau disponible depuis le site web ou l’application mobile de l’enseigne.