Internet et mobile : du Neuf chez SFR


Pour ses 20 ans d'existence, SFR, le n°2 français de la téléphonie mobile s'offre non pas un lifting mais une vraie mutation. Objectif : être le premier opérateur alternatif en Europe et titiller le grand rival Orange en France.

La stratégie du groupe a été présentée ce lundi après-midi à la fondation Cartier à Paris par Franck Esser. Le PDG, qui a par ailleurs dévoilé le nouveau logo de SFR - un carré rouge modernisé ayant demandé 6 mois de cogitation - a expliqué comment SFR allait désormais évoluer sur l'internet haut débit, sur la téléphonie mobile, sur la téléphonie fixe et sur la télévision haute définition ; pour le grand public et pour les entreprises. "SFR devient un opérateur nouvelle génération, un opérateur global", a martelé le PDG.

Le nouvel SFR découle en fait de l'achat du 2e fournisseur d'accès à internet (FAI) français, Neuf-Cégétel, fort de quelque 3 millions d'abonnés. L'absorption de Neuf-Cégétel, qui s'est faite en un temps record de 9 mois, se traduira par le départ volontaire de 450 personnes (dont 66 à Toulouse) sur quelque 10000 collaborateurs. Le nouvel ensemble, qui pèse 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires, mise sur une stratégie de marque centrée sur SFR.

Une nouvelle box internet

Exit donc la Neufbox, place à la SFR Neufbox qui assoira davantage SFR comme FAI (bien que celui-ci était présent de façon marginale sur l'ADSL depuis avril 2007). Commercialisée à compter du 8 octobre prochain, cette nouvelle box reprend le design de l'actuelle Neufbox mais se pare d'une couleur blanche et surtout de nouveaux services. A l'internet haut débit ADSL, à la téléphonie fixe IP et à la télévision HD, SFR ajoute des services d'assistance. Assistance à l'installation (un technicien parmi les 1200 du service se déplace au domicile gratuitement) ; assistance sous 48 heures en cas de panne ; prêt d'une clé USB 3G+ de secours en cas de coupure de la connexion ; et accompagnement des clients à partir des 800 Espaces SFR (qui vont être toilettés d'ici 3 ans).

Les tarifs restent similaires à ceux de la Neufbox : 29,90€ par mois en zone dégroupée (34,90€ en zone non dégroupée).

Les abonnés actuels de Neuf-Cégétel peuvent être rassurés. Aucun changement n'affectera leur abonnement. Mais SFR prévoit une migration progressive de tous ses clients vers SFR Neufbox d'ici la rentrée 2009.

De l'illimité mobile pour la famille

Fort du succès de ses abonnements de téléphonie mobile illimitée Illimythics - 900000 abonnés depuis novembre 2007 - SFR en propose une version familiale. Ces Illimythics Famille permettront à 4 mobiles SFR de communiquer entre eux gratuitement 24h/24 et 7j/7 mais aussi d'appeler gratuitement la SFR Neufbox. Les tarifs s'échelonneront de 39,90€ pour 2h à 79,90€ pour 6h (si engagement de 24 mois).

Un lieu de convergence à parfaire

SFR lance également le service Ma Sfere, qui préfigure ce que sera demain la convergence totale des contenus sur tous les appareils que l'on possède. Pour l'heure, SFR propose que la messagerie, les contenus multimédias et le répertoire de contacts soient synchronisés pour s'afficher sur le téléphone mobile, l'ordinateur, la télévision ou encore un baladeur multimédia. Un nouveau service donc, qu'il reste à parfaire et à articuler avec le service existant NeufGiga (espace de stockage sur internet).

Des offres pour les "pros" aussi

SFR a également dévoilé plusieurs offres qui concernent les professionnels. Ces derniers s'adressaient jusqu'à présent à SFR entreprise. Ils auront pour interlocuteur désormais SFR business team. A compter du 15 novembre, SFR leur proposera notamment 9 Office (appels voix internes à l'entreprise fixes et mobiles illimités) et Global Access IPnet (accès sécurisé en mobilité aux applications de l'entreprise). SFR entreprise, qui réalise 2 milliards d'euros de chiffres d'affaires, entend bien conforter sa position de premier opérateur alternatif fixe et mobile pour les entreprises.

En mettant l'accent sur l'assistance à ses clients - une demande très forte souvent soulignée par les associations de consommateurs ou l'Arcep - et sur l'innovation, le nouvel SFR dont un Français sur deux est client, se positionne en concurrent direct d'Orange avec une philosophie toutefois différente. Pas question de se lancer dans la création d'une chaîne télé (comme Orange Foot), mais plutôt l'envie de maximiser des partenariats, a expliqué en substance Franck Esser, qui souhaite que son groupe reste moteur à la fois sur la diversité des offres et sur l'innovation technologique comme avec les Netbooks ou les livres électroniques.

0 commentaires: