Pour les 18-25 ans : un mobile sinon rien


Quel est le comportement des jeunes européens âgés de 18 à 25 ans face aux technologies de l'information et de la communication (TIC) ? C'est sur cette question qu'ont planché Sophie Pernet-Lubrano et ses équipes de l'Idate (Institut de l'Audiovisuel et des Télécommunications en Europe) dans le cadre du programme Use-IT. "Depuis plus de cinq ans déjà, l’Idate a mis en place et développé une analyse originale des nouveaux usages des applications convergentes", commente Sophie Pernet-Lubrano. "Nous avons souhaité cette année mieux connaitre les modèles de consommation des jeunes européens afin de comprendre comment leurs nouveaux comportements se diffuseront à l’ensemble du marché."

Un mobile plus un portable

Parmi les nombreux enseignements de cette étude émerge une certitude : le téléphone mobile est au coeur des nouveaux usages. Pour l'Idate, la configuration standard de ces jeunes Europées est : un mobile plus un portable. Deux tiers des répondants possèdent, en effet, un ordinateur portable. Autre tendance : le succès rapide des nouveaux terminaux que sont les mobiles tactiles (de type iPhone) et les net-books (les mini-PC).

La voix reste en tête des usages

En dépit de ces nouveaux terminaux multimédias, "la voix reste le mode de communication dominant", constate l'Idate. Mieux, le taux de croissance de la voix est d'environ 4% en France et touche tous les types d'usagers, adolescents, fans des messageries instantanées comme des réseaux sociaux.
Mais cette croissance de la voix s'accompagne de deux mutations : on se parle davantage avec un mobile qu'avec une ligne fixe ; et si on utilise une ligne fixe, il y a de plus en plus de chance pour que cela soit de la voix sur internet (VoIP). On voit là l'influence des forfaits de téléphonie illimitée proposés par les box internet (Freebox, Livebox, etc.).

L'email et les SMS

Un autre basculement repéré par l'Idate se produit au moment de l'entrée dans la vie active. Ce passage "stimule les communications asynchrones." Ainsi l'email et les SMS prennent le pas sur la messagerie instantanée et les réseaux sociaux, ces derniers demandant effectivement d'avoir plus de temps disponible.

Les réseaux sociaux ont cependant profondément modifié la communication en y apportant de nouvelles formes.

Ainsi, les outils de messagerie instantanée (Microsoft Live Messenger, Yahoo messenger, AIM) sont en perte de vitesse au profit des réseaux sociaux qui, tous, se sont dotés de modules de tchat performants. Dernier en date Google qui propose de la vidéoconférence à l'intérieur même de sa messagerie Gmail...

De nouvelles formes de communication

Autre forme nouvelle de communication : le "mur à mur." Initié par Facebook, il s'agit d'offrir sur son profil un espace sur lequel ses contacts viennent "taguer" des messages, des photos, des vidéos. Microsoft l'a bien compris et Steve Ballmer a d'ores et déjà annoncé que les prochaines évolutions des outils Live comprendraient une page de profil aux caractéristiques similaires à celle de Facebook.

Enfin, pour les nouvelles formes de communication, le micro-blogging a fait une réelle percée avec Twitter. Ce nouvel outil qui permet d'envoyer des sortes de SMS sur le web se développe à vitesse grand V. Très utilisé lors de la dernière présidentielle américaine, il a suscité un écosystème et des applications permettent d'ores et déjà de mixer ce qui vient de twitter,de son blog, de sa messagerie instantanée, etc.

Ce besoin d'être en permanence connecté à sa communauté a été parfaitement mis en évidence par l'étude de l'Idate qui prévoit logiquement un développement de l'usage des mobiles et notamment des emails mobiles

0 commentaires: