De Toulouse à Atlanta, l'émergence des stades connnectés



A compter de ce mercredi 24 août, le Stade Ernest Wallon, propriété du Stade Toulousain, devient le premier stade de rugby 100% connecté d’Europe et l’un des stades les mieux connectés du monde., vient d'annoncer l'opérateur Orange.

Désormais, grâce à la connectivité wifi et 4G dans l’enceinte du stade et à l’application mobile « Stade Toulousain », le supporter peut vivre une expérience numérique de bout en bout avant, pendant et après chaque match. Cette réalisation résulte d’une étroite collaboration entre le Stade Toulousain et Orange qui lui a fourni les technologies et l’a accompagné dans sa transformation digitale.
L’application mobile « Stade Toulousain » est téléchargeable gratuitement sur l’AppStore et sur PlayStore



Une tendance mondiale : les stades 2.0

Les stades connectés sont une vraie tendance mondiale qui fait de ces enceintes sportives de véritables agora dédiées aux loisirs aux sens large. "Il suffit de regarder le public d'un stade avant le début d'un match, quel que soit le sport : une grande majorité des spectateurs prend des photos, certains échangent sur Facebook Messenger, Twitter, Instagram, se filment sur Snapchat, Périscope, téléchargent des vidéos... C'est la génération du « plaisir en temps réel », qui partage tout, tout le temps et avec tout le monde", explique Francis Espoeys, Directeur Général Communication Systems d'Axians.
"Toutes les générations qui se déplacent dans un stade en 2016 attendent de cette enceinte publique qu'elle leur offre la possibilité de partager ce qu'elles vivent, en temps réel. Il faut donc une connexion qui fonctionne parfaitement dans tous les stades, qu'ils proposent 35 000 places assises - comme le très connecté Stade Allianz Riviera de Nice - ou 80 000 comme le Stade de France.
Un stade ne peut plus se permettre d'avoir, par exemple, une infrastructure WiFi de faible densité, car les spectateurs n'y reviendront pas. Si un stade ne dispose pas d'un environnement digital adéquat, il n'attirera pas autant de visiteurs par la suite. Au-delà de la perte de soutien sportif qu'une équipe pourrait subir, c'est tout l'équilibre financier d'un club qui peut être remis en cause le cas échéant".

Exemples de services d'un stade 2.0 par T-Systems, filiale de Deutsche Telekom

"L'environnement digital d'un stade doit être opérationnel de bout en bout, du moment où le spectateur achète son billet jusqu'à ce qu'il assiste à l'événement. Que l'on soit partenaire officiel ou impliqué de près ou de loin dans une compétition comme l'Euro, les améliorations de la connexion dans les stades sont fondamentales pour tous. Les marques l'ont bien compris et développent de plus en plus de contenus prenant en compte cette connectivité : applications dédiées au match poussées le jour J, jeux pour smartphones inspirés de l'évènement, animations entre les supporters depuis son smartphone, etc. Des interactions rendues possibles uniquement grâce à la mise en place d'infrastructures adaptées, fiables et efficaces. Et qui permettront enfin de transformer les stades français en des enceintes non seulement viables financièrement, mais également capables de tenir la comparaison avec les stades de nos voisins européens."

Des expériences à l'étranger et en France

"L’instauration de ces expériences technologiques qui fidélisent les spectateurs et augmentent les ventes des marques, passe en premier lieu par des investissements technologiques", explique l'opérateur T-Systems, filiale de Deutsche Telekom.

Le Mercedex-Benz Stadium d'Atlanta, l'un des stades les plus connectés au monde.

"Le nouveau stade des « Atlanta Falcons » qui devrait ouvrir en 2017 et qui revendique de devenir le stade le plus technologique sera un bel exemple de ces nouveaux stades 2.0. Il surpassera technologiquement le Levi’s Stadium de San Francisco qui offre déjà 2,13 terabytes de data sur son réseau Wi-Fi. En France, le stade Allianz Riviera de Nice, inauguré en 2014, est équipé de plus de 460 bornes Wi-Fi, et le nouveau Stade des Lumières lyonnais avec ses 25.000 connexions simultanées. Ils se sont dotés des infrastructures de communication pour supporter ses nouveaux usages supporters."

Le Grand Stade de Lyon.

A Toulouse, un vrai parcours digital pour le spectateur




A Toulouse, le supporter peut, depuis l’application téléchargée sur son mobile, acheter en avance son billet d’entrée au stade. Le jour du match, il bénéficie gratuitement du réseau wifi privé « haute densité » mis en place au Stade Ernest Wallon. Toujours depuis son application, il peut consulter des contenus enrichis relatifs aux matchs (statistiques, re-visionnage des actions majeures en multi-caméras, interviews). Il profite également d’une bibliothèque de services lui permettant notamment de commander et payer ses consommations ou produits dérivés, depuis son siège et en toute sécurité, avec la possibilité de les récupérer en toute tranquillité au moment choisi via un QR Code généré depuis l’application mobile. Enfin, pendant le match, il partage ses émotions en direct avec les autres spectateurs ou avec ses communautés en postant des photos ou en commentant le match sur les réseaux sociaux.

0 commentaires: