Les consommateurs sévères avec les entreprises qui se font pirater leurs données


Ping Identity, spécialiste dans le domaine de la gestion intelligente des identités, vient de publier son enquête consommateurs 2019 intitulée "Trust and Accountability in the Era of Breaches and Data Misuse". Les résultats mettent en évidence la récente multiplication des vols de données et des cyberattaques sur une grande échelle impactant ainsi le comportement des consommateurs et leurs relations avec les fournisseurs de services à travers le monde.

Dans le cadre de cette enquête, Ping Identity a interrogé, l'été dernier, un échantillon représentatif de 4000 personnes aux États-Unis, en Australie, au Royaume Uni, en France et en Allemagne.

La protection des données est une préoccupation croissante pour les consommateurs dans le monde entier. Prêt de la moitié (49% au global et 46% en France) des personnes interrogées dans l’enquête ont déclaré être plus concernés par la protection de leurs données personnelles qu’il y a un an. À noter que les pourcentages sont plus faibles en Europe que dans les autres pays concernés (60% aux États-Unis par exemple) ce qui peut s’expliquer par la mise en vigueur du règlement européen RGPD.

ping_identity

ping_identity


Ce résultat est corrélé à un large manque de confiance des consommateurs à travers le monde envers la capacité des marques à protéger les informations personnelles qu’elles détiennent.

●      La sécurité des données personnelles est en tête des dangers liés au numérique. Lorsqu’on demande aux consommateurs quel est pour eux le principal danger lié au numérique au cours des 12 prochains mois, les cinq pays interrogés classent en premier la sécurité des données personnelles (37% pour la France) suivie d’assez loin par la cybersécurité (27%) puis la vidéo surveillance (15%). A noter que la vidéo surveillance est une préoccupation majeure pour les allemands, qui la classent en premier pour 23% d’entre eux, quasiment à égalité avec la cybersécurité (24%), soit dix points au-dessus de la moyenne des autres pays.

●      Un piratage de données peut nuire à l’activité d’une marque. La grande majorité des personnes interrogées (81%en global et 78% en France) stopperaient toute relation avec une marque en ligne à la suite d’un piratage de données. A noter que les allemands sont les plus sévères à cet égard, avec un chiffre de 87%. Également, seuls 14% des répondants en global (20% en France) accepteraient de s’inscrire et d’utiliser un service en ligne récemment victime d’un piratage de données.

●      Les consommateurs attendent des entreprises qu’elles protègent leurs données. L’opinion de 63% des consommateurs interrogés en moyenne dans les cinq pays (62% en France) est qu’une entreprise est responsable en toutes circonstances de la protection de leurs données. Ceci inclut lorsque des utilisateurs sont victimes d’attaques de ‘phishing’ ou utilisent une connexion Wi-Fi non cryptée, même si l’entreprise dispose de peu de moyens pour éviter de telles attaques.

●      Le partage de leurs données personnelles est un problème pour les consommateurs. Plus de la moitié des personnes interrogées (55% en global et 52% en France) déclarent qu’une marque qui partage leurs données personnelles sans leur permission est susceptible de les détourner de l’utilisation de ses produits, encore plus que s’ils apprennent que la marque a subi un piratage de données (27% en global et 26% en France).

●      Les plates-formes de réseaux sociaux n’inspirent pas confiance. Les réseaux sociaux sont le secteur d’activité qui inspirent le moins confiance, avec seulement 28% des personnes interrogées en moyenne (35% en France) qui déclarent être confiants ou très confiants dans la capacité de ces plates-formes à protéger leurs données personnelles. A noter qu’en France, les sites de Retail ne font guère mieux, avec 37%. A l’inverse, les sites dédiés à la santé récoltent un indice de confiance de 70%, suivis par les sites de services financiers (67%).

“Le doute n’est plus permis, les entreprises risquent de perdre des clients et de dégrader la réputation de leurs marques si elles ne mettent pas en place une protection de leurs données efficace et transparente,” a déclaré Richard Bird, chief customer information officer, Ping Identity. “Avec un large pourcentage des consommateurs qui estiment que les entreprises sont seules responsables de la protection de leurs données, les organisations qui offrent à leurs clients des expériences pratiques et sécurisées via une plate-forme de gestion des identités détiennent un avantage concurrentiel, et celles qui ne le font pas sont clairement en danger.”


0 commentaires: